Le Tarot de Marseille Les aspects positifs de la Papesse

La papesse est douée d'une attirance
pour tout ce qui concerne l'occultisme. Elle est douée d'une grande connaissance
et dispose d'une prédisposition à pouvoir s'adapter et interpréter avec aisance tout se qui relève de l'occultisme.

C'est une personnage très discret;
positive elle montre de la confiance dans les choses.
Elle pratique la méditation. Il faut rajouter à ses nombreuses qualités
la patience et la tranquilité. La papesse est une sage.

Voyance et littérature

Le dernier vivant

La pensée de Jeanne ne me blessait plus le cœur, parce que j'avais un autrecœur. Je n'étais plus moi. J'étais un autre. Est-ce clair, à la fin ?Ah ! je ne sais. Je désespère d'exprimer cela par des mots. Essaye decomprendre, Geoffroy, je t'en prie, car c'est bien cela : j'étais un autre. Unautre qui ? Un autre moi. Je me sentais ému froidement, comme si on m'eûtraconté l'histoire d'autrui.Écoute bien : j'arrive à peindre exactement mon état. Au lieu de souffrir aupremier degré, je n'avais plus qu'un reflet de souffrance.Ce reflet s'appelle la pitié.Eh bien, j'avais pitié, dans la mesure ordinaire des âmes compatissantes, dedeux pauvres enfants écrasés par le malheur et qui s'aimaient saintementdans leur détresse. Le jeune homme s'appelait Lucien, la jeune fille Jeanne.J'aurais voulu de tout mon cœur les secourir.Mais en voyant ce Lucien aux prises avec l'agonie d'amour, j'éprouvais—etc'est là le repos dont je te parlais tout à l'heure,—oui j'éprouvais quelquechose de ce sentiment inhumain avoué par Lucrèce, le poète des égoïsmespaïens :Suave, mari magno, turbantibus oequora ventis.E terra magnum alterius spectare laborem.Il est bon, il est doux, quand la tempête bouleverse la grande mer, decontempler, à l'abri, sur la grève, la grande détresse d'un autre...L'autre, c'est le naufragé, luttant contre les flots.Il n'y a pas au monde une pensée plus désespérément odieuse.Mais elle est vraie, et nous le prouvons chaque jour, tous, tant que noussommes, en courant à perte d'haleine, comme des chacals en chasse, aprèsles émotions tragiques.Oui, elle est vraie,—et je me complaisais dans le bien être de la vision quime montrait mon propre supplice, supporté par un autre.Tu verras plus tard, Geoffroy, où me conduisit l'étrange phénomène dedédoublement qui se produisit en moi pour la première fois, ce jour-là.Aujourd'hui, j'ai tout dit. Je n'en puis plus. Il me semble que j'ai soulevéune montagne.Pièce numéro 17. 80

Paul Féval

Maryatil voyance - voyance : le destin par l'oracle de la triade : 4 Mensonge

Maryatil voyance - voyance : le destin par l'oracle de la triade : 4 Mensonge

Indique la duperie

La médisance

La fausseté

L'hy^pocrisie

Le traître

La suite à venir

Voyance et littérature

Les affinités Electives