Maryatil voyance - la voyance et les rêves : le rêve de barbier

Voyance et littérature

Mademoiselle Clocque

On admira beaucoup sa décision et sa hardiesse. Mlle Cloque, assise surune chaise qu'on s'était empressé de lui offrir, applaudit en criant :—Bravo ! cher monsieur, bravo !Ce «pourquoi pas ?» était encore un mot qui resterait.—Cependant... allait répliquer M. d'Aubrebie.Mais on lui ferma la bouche de dix cotés à la fois. D'abord il n'était qu'unparpaillot, il n'avait pas voix au chapitre. Pouvait-on nier qu'il y eût desguerres saintes ? On cita les Croisades. Le mot de «Dieu des armées» futprononcé.Le marquis était tout petit vis-à-vis de M. Houblon. Il avait la figure rasée,mobile, expressive ; il faisait peu de gestes, parlait sans passion et n'élevaitpresque pas la voix. Il semblait que son adversaire, pareil à un donQuichotte et qui ne remuait pas un membre sans avoir l'air d'agiter desailes de moulin à vent, l'assommât.—Permettez ! insista M. d'Aubrebie : c'est entre chrétiens que vous rêverde vous exterminer, et mon modeste rôle ne saurait consister qu'à marquerles points. Puis-je, en simple curieux, vous interroger sur les forcesrespectives des deux camps ?—Peu importe ! dit M. Houblon ; nous combattons pour la justice : Dieu etsaint Martin sont avec nous !...—Seront-ils contre l'archevêque ?Le débat allait s'échauffant et pouvait donner de l'inquiétudelorsqu'entrèrent Mlles Jouffroy qui s'étaient attardées à converser avec leFrère bleu. Les premiers mots qu'elles prononcèrent causèrent un si grandétonnement que le ton de la discussion devenue générale baissa d'un coup.Elles apportaient un air résigné qui contrastait singulièrement avec leurattitude provocante de la veille.—Après tout... dirent-elles, et sur le ton particulier qui promet toutes lesconcessions.—Comment ! «après tout» ? leur fut-il vertement répliqué. Il n'y a pasd'«après tout !»C'est tout l'un ou tout l'autre, n'est-il pas vrai, Mesdames ? C'est l'Églisedigne de Dieu et du saint Thaumaturge, ou c'est la maçonnerie desconseillers municipaux. Est-ce que ces demoiselles nous apporteraient unprojet intermédiaire ? 46

Renée Boyles

Maryatil voyance - voyance : le destin par l'oracle de la triade : 48 Ame

Maryatil voyance - voyance : le destin par l'oracle de la triade : 48 Ame

Relative à l'esprit

Le spirituel

Le coeur

Le soi

Suite à venir

Voyance et littérature

La princesse de Clèves