Maryatil voyance - la voyance et les rêves : le rêve des abdominaux

Voyance et littérature

Abeilles

— Oui, dit Abeille, mais ils sont plus semblables à moi que les Nains ;c'est pourquoi je les aime mieux. Petit roi Loc, laissez-moi revoir ma mère,si vous ne voulez pas que je meure.Le roi Loc s'éloigna sans répondre.Abeille, seule et désolée, contemplait le rayon de cette lumière dont la facede la terre est toute baignée et qui revêt de ses ondes resplendissantes tousles hommes vivants et jusqu'aux mendiants qui vont par les routes.Lentement ce rayon pâlit et changea sa clarté dorée en une lueur d'un bleupâle. La nuit était venue sur la terre. Une étoile, à travers la fissure durocher, scintilla.Alors quelqu'un lui toucha doucement l'épaule et elle vit le roi Locenveloppé d'un manteau noir. Il avait à son bras un autre manteau dont ilcouvrit la jeune fille.— Venez, lui dit-il.Et il la conduisit hors du souterrain. Quand elle revit les arbres agités par levent, les nuages qui passaient sur la lune et toute la grande nuit fraîche etbleue, quand elle sentit l'odeur des herbes, quand l'air qu'elle avait respirédans son enfance lui rentra à flots dans la poitrine, elle poussa un grandsoupir et crut mourir de joie.Le roi Loc l'avait prise dans ses bras ; tout petit qu'il était, il la portait aussifacilement qu'une plume et ils glissaient tous deux sur le sol commel'ombre de deux oiseaux.— Abeille, vous allez revoir votre mère. Mais écoutez-moi. Toutes lesnuits, vous le savez, j'envoie votre image à votre mère. Toutes les nuits,elle voit votre cher fantôme ; elle lui sourit, elle lui parle, elle l'embrasse.Je vous montrerai cette nuit à elle, vous-même, au lieu de votre simulacre.Vous la verrez ; mais ne la touchez pas, ne lui parlez pas, car alors lecharme serait rompu et elle ne reverrait plus jamais ni vous ni votre image,qu'elle ne distingue pas de vous-même.51

Anatole France

Maryatil voyance - la voyance et les rêves : le rêve d'une adresse

Maryatil voyance - la voyance et les rêves : le rêve d'une adresse

Voyance et littérature:

Bourses de voyage