Maryatil voyance : voyances , destins et prénoms : Abigaël

Voyance et littérature

De la démocratie en Amérique

Mais, en général, on n'octroya les chartes aux colonies de laNouvelle-Angleterre que longtemps après que leur existence fut devenueun fait accompli. Plymouth, Providence, New Haven, l'État de Connecticutet celui de Rhode Island [Voyez id, pp. 42-47.] furent fon−dés sans leconcours et en quelque sorte à l'insu de la mère patrie.Les nouveaux habitants, sans nier la suprématie de la métropole, n'allèrentpas puiser dans son sein la source des pouvoirs, ils se constituèrenteux-mêmes, et ce ne fut que trente ou quarante ans après, sous Charles II,qu'une charte royale vint légaliser leur existence.Aussi est-il souvent difficile, en parcourant les premiers monumentshistoriques et législatifs de la Nouvelle-Angleterre, d'apercevoir le lien quiattache les émigrants au pays de leurs ancêtres. On les voit à chaque instantfaire acte de souveraineté ; ils nomment leurs magistrats, font la paix et laguerre, établissent les règlements de police, se donnent des lois commes'ils n'eussent relevé que de Dieu seul [Les habitants du Massachusetts,dans l'établissement des lois criminelles et civiles des procé−dures et descours de justice, s'étaient écartés des usages suivis en Angleterre : en 1650,le nom du roi ne paraissait point encore en tête des mandats judiciaires.Voyez Hutchinson, vol. I, p. 452.].Rien de plus singulier et de plus instructif tout à la fois que la législationde cette époque ; c'est là surtout que se trouve le mot de la grande énigmesociale que les États-Unis présentent au monde de nos jours.Parmi ces monuments, nous distinguerons particulièrement, comme l'undes plus caractéristiques, le code de lois que le petit État de Connecticut sedonna en 1650 [Code of 1650, p. 28 (Hartford, 1830).].Les législateurs du Connecticut [Voyez également dans l'Histoire deHutchinson, vol. I, pp. 435-456, l'analyse du Code pénal adopté en 1648par la colonie du Massachusetts ; ce code est rédigé sur des principesanalogues à celui du Connecticut.] s'occupent d'abord des lois pénales 45

Alexis de Tocqueville

Maryatil voyance : voyances , destins et prénoms : Florian

 Maryatil voyance : voyances , destins et prénoms : Florian

Voyance et littérature

L'affaire Lerouge