Maryatil voyance : voyances , destins et prénoms : Bilal

Voyance et littérature

Colomba

- Eh bien, monsieur, je dois vous dire que, sans avoir cherché à savoir vos secrets, je me trouve les avoir appris en partie, et il y en a qui m'affligent. Je sais, monsieur, le malheur qui a frappé votre famille ; on m'a beaucoup parlé du caractère vindicatif de vos compatriotes et de leur manière de se venger... N'est-ce pas à cela que le préfet faisait allusion ?
- Miss Lydia peut-elle penser !... ” Et Orso devint pâle comme la mort.
- Non, monsieur della Rebbia, dit-elle en l'interrompant ; je sais que vous êtes un gentleman plein d'honneur. Vous m'avez dit vous-même qu'il n'y avait plus dans votre pays que les gens du peuple qui connussent la vendetta... qu'il vous plaît d'appeler une forme de duel...
- Me croiriez-vous donc capable de devenir jamais un assassin ?
- Puisque je vous parle de cela, monsieur Orso, vous devez bien voir que je ne doute pas de vous, et si je vous ai parlé, poursuivit-elle en baissant les yeux, c'est que j'ai compris que de retour dans votre pays, entouré peut-être de préjugés barbares, vous seriez bien aise de savoir qu'il y a quelqu'un qui vous estime pour votre courage à leur résister.
- Allons, dit-elle en se levant, ne parlons plus de ces vilaines choses-là :
elles me font mal à la tête et d'ailleurs il est bien tard. Vous ne m'en voulez pas ?

Mérimée

Maryatil voyance - la voyance et les rêves : le rêve de bâche

Maryatil voyance - la voyance et les rêves : le rêve de bâche

Voyance et littérature

Mademoiselle Clocque